Retour -



ASBL Education & Famille
Directeurs : J.-P. Pourtois et H. Desmet
24, rue des Dominicains
Etage 2
7000 Mons
asbl@educationetfamille.be
Tél : 065 / 373 110
Tél : 065 / 373 124
Tél : 065 / 373 109

Espace inscriptions
inscription instantanée

Numéro :   1578
Type :   Séminaire
Désignation :  

Les crises d'angoisse, comment les affronter ?

PRIX :   10 €uros
Formateur :   Lemoine Patrick
 
Localisation :   UNIQUEMENT EN WEBINAIRE
Date :   Le 21 Avril 2021 (De 9h00 à 11h00)

Informations en date du 20 Septembre 2021

Cette activité est terminée.

Résumé :

Pour l’accès à distance, consulter la page d’accueil du site de l’ASBL : un tutoriel vidéo d’assistance est à votre disposition : CLIQUEZ ICI

Il est possible d’interagir avec le formateur via un volet questions-réponses prévu à cet effet ; un temps de réponse sera organisé.

Boule dans la gorge, oppression thoracique, palpitations, vertiges, nausées, impression de mourir et/ou de devenir fou, n’importe quand ou en plein sommeil. Tous ces symptômes sont extrêmement pénibles et peuvent même mener à des idées suicidaires, « pour que tout cela cesse ! » Ce tableau nommé attaque de panique représente la forme la pire de la crise d’angoisse et doit être énergiquement soigné s’il dure un certain temps et se renouvelle plusieurs fois par semaine. Moins grave, le sentiment d’anxiété qui peut étreindre chacun d’entre nous avant un événement comme par exemple la prise de parole en public ou un examen ou un enterrement n’est pas forcément pathologique et peut être soulagé ponctuellement par des techniques simples.
Alors que faire ?
En cas de crise d’angoisse épisodique, travailler sa respiration pour parvenir à la « cohérence cardiaque » est le plus simple. Il convient aussi de s’interroger sur son sommeil car une durée insuffisante, en particulier un lever trop précoce peuvent être en cause. D’autres techniques comme l’auto-hypnose, le yoga, la relaxation, la méditation sont également efficaces. Certaines plantes comme la passiflore, la rhodiole, l’aubépine, la mélisse permettent d’éviter de prendre des médicaments considérés aujourd'hui comme inappropriés, voire toxiques comme les tranquillisants (benzodiazépines).
S’il s’agit de trouble panique avéré, il est généralement nécessaire d’associer des techniques de thérapies cognitives et comportementales avec un antidépresseur sérotoninergique.


        Retour -

ASBL Education & Famille - Février 2021 - Pourtois N.