Retour -



ASBL Education & Famille
Directeurs : J.-P. Pourtois et H. Desmet
24, rue des Dominicains
Etage 2
7000 Mons
asbl@educationetfamille.be
Tél : 065 / 373 110
Tél : 065 / 373 124
Tél : 065 / 373 109

Espace inscriptions
inscription instantanée

Numéro :   1574
Type :   Séminaire
Désignation :  

L'enfant du divorce : attachement et séparation

PRIX :   10 €uros
Formateur :   Sellenet Catherine
 
Localisation :   UNIQUEMENT EN WEBINAIRE
Date :   Le 26 Avril 2021 (De 9h00 à 12h00)

Informations en date du 20 Septembre 2021

Cette activité est terminée.

Résumé :

Pour l’accès à distance, consulter la page d’accueil du site de l’ASBL : un tutoriel vidéo d’assistance est à votre disposition : CLIQUEZ ICI

Il est possible d’interagir avec la formatrice via un volet questions-réponses prévu à cet effet ; un temps de réponse sera organisé.

Le divorce touche désormais tous les pays (Taux de divortialité de 71% au Portugal, 54% en France, 7 % au Viêt Nam), il fait désormais partie du paysage possible de la vie des couples. L’ampleur du phénomène le rend presque banal, d’autant que les politiques publiques ont élaboré tout un discours pour permettre un « divorce élégant ». Un divorce élégant, qu’est-ce donc dans l’imaginaire collectif ? À l’évidence, le divorce élégant est un divorce pacifié où les ex recomposent et font désormais quatre, vivant en bonne intelligence. C’est un divorce sans problèmes financiers où chacun trouve un logement distant de quelques mètres, un divorce à l’amiable, voire en résidence alternée où tout a été pensé pour ne pas perturber l’enfant. Un divorce élégant, c’est un divorce où tout est prévu, où chaque enfant aura sa chambre et ne sera pas obligé d’être ami avec les enfants du beau-parent. Pour promouvoir cet horizon de bonheur, de nouveaux mots ont fait leur apparition : coparentalité, coéducation, pluriparentalité… Pourtant les faits sont têtus, et l’enquête réalisée via Internet par l'Union des familles en Europe (2011) dévoile une clinique de la perte, confirmée par le discours des psychologues. Nous interrogerons donc, d’un point de vue sociologique et psychologique, les effets du divorce (ou de la séparation) pour les parents (quelle parentalité à distance ?), les enfants (qu’ils vivent une situation de monoparentalité ou recomposition familiale), les attachements au cœur de ces histoires d’amour défaites. À qui s’attacher quand la famille se sépare et se réorganise ? Comment aider tous les acteurs dans cette période de désamour, mettant toute famille à l’épreuve de la séparation ?

        Retour -

ASBL Education & Famille - Février 2021 - Pourtois N.