Retour -



ASBL Education & Famille
Directeurs : J.-P. Pourtois et H. Desmet
24, rue des Dominicains
Etage 2
7000 Mons
asbl@educationetfamille.be
Tél : 065 / 373 110
Tél : 065 / 373 124
Tél : 065 / 373 109

Espace inscriptions
inscription instantanée

Numéro :   1571
Type :   Séminaire
Désignation :  

Les liens de dépendance dans les couples : attachement, emprise...

PRIX :   10 €uros
Formateur :   Anaut Marie
 
Localisation :   UNIQUEMENT EN WEBINAIRE
Date :   Le 17 Mai 2021 (De 13h30 à 16h00)

Informations en date du 20 Septembre 2021

Cette activité est terminée.

Résumé :

Pour l’accès à distance, consulter la page d’accueil du site de l’ASBL : un tutoriel vidéo d’assistance est à votre disposition : CLIQUEZ ICI

Il est possible d’interagir avec la formatrice via un volet questions-réponses prévu à cet effet ; un temps de réponse sera organisé.

Le couple contemporain se forme principalement sur la base d’une élection amoureuse. La relation commence généralement par une période fusionnelle qui fait écho au mythe de l’androgyne et à la recherche d’une symbiose supposée originelle : cette impression d’avoir (re)trouvé sa moitié. Ainsi, la majorité des couples se constituent selon un fantasme de complétude et de fusion. Au fil du temps, les attaches affectives se redessinent en se confrontant à l’épreuve de réalité.

Toutefois, dans certains couples, des liens interdépendants peuvent persister et unir les partenaires sans être forcément ressentis comme aliénants. Bien des couples trouvent dans la dépendance (mutuelle ou asymétrique) l’expression d’un fort attachement amoureux qui cimente leur relation dans la durée. A contrario, l’attachement qui enchaîne intimement le sujet dépendant et son partenaire peut révéler des aspects pathogènes et devenir source de souffrances. Parfois, l’intimité conjugale dissimule des liens mortifères, avec l’assujettissement contraint d’un partenaire par l’autre, dans un contexte d’intrusion physique et psychique typique des liens d’emprise.

        Retour -

ASBL Education & Famille - Février 2021 - Pourtois N.